photo14

Activités

Courrier adressé à Madame Fadela AMARA Secrétaire d’Etat à la Politique de la Ville

le 18 juin 2009

Madame La Secrétaire d’Etat,

L’Association Nationale des Acteurs de la Réussite Educative (ANARE) fédère depuis janvier 2008 un réseau de professionnels de l’Education. Un grand nombre d’entre eux est engagé dans la mise en oeuvre des Projets de Réussite Educative.

Ce dispositif issu du Plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) est expérimental jusqu’en décembre 2009. Le nombre de projets de réussite éducative s’élevait en juin 2008 à plus de 490, concernant 1268 quartiers situés en géographie prioritaire. De même, 1162 postes composent les équipes des PRE, permettant l’accompagnement de 54 431 enfants inscrits en parcours personnalisés (chiffres 2008 de l’enquête Trajectoire pour l’ACSE).

Les parcours personnalisés constituent le coeur de l’intervention des projets de réussite éducative et sont construits grâce à la confiance et aux liens qui se tissent dans le cadre de la collaboration entre les parents, les équipes pluridisciplinaires, les coordonnateurs et référents de parcours.

Cette mobilisation favorise la réalisation de trajectoires de réussite pour les enfants et les jeunes bénéficiaires. Ces accompagnements personnalisés nécessitent pour la plupart régularité, disponibilité et persévérance.

Le mode singulier d’intervention globale auprès des enfants et des jeunes a apporté une efficacité, largement reconnue et partagée. Or, la démarche partenariale développée dans le cadre des PRE est aujourd’hui, d’une part grandement fragilisée par les incertitudes sur le devenir de ce programme, et d’autre part menacée de rejoindre la longue liste des expérimentations abandonnées, sans suite et sans capitalisation, faute de persévérance et d’une volonté affirmée de la part de l’Etat.

En conséquence, nous souhaiterions obtenir de votre part des informations concrètes quant à la poursuite de ce dispositif pour les mois et années à venir.

Lors de la présentation de la dynamique « Espoir banlieues », vous avez exprimé votre volonté de voir se poursuivre le programme de réussite éducative. A ce jour, malgré les intentions exprimées, nous déplorons qu’aucune perspective précise ne soit donnée par les services de l’ACSE, tant au niveau des moyens alloués que des conditions de développement du programme.

Nous vous alertons en particulier concernant l’engagement des actions pour l’année 2010 et le financement des postes indispensables au fonctionnement des projets. Certaines équipes voient leurs contrats à durée déterminée se terminer au mois d’août prochain, et la plupart en décembre 2009. Derrière ces programmes, il y a des personnes vivant des situations déjà précaires (emplois contractuels et CDD), pour lesquelles l’absence de perspectives est particulièrement anxiogène et paradoxale s’agissant de programmes visant la réussite individuelle.

Si rien ne se concrétise d’ici à quelques semaines, des projets risquent de prendre fin et les parcours personnalisés seront brutalement interrompus, aux dépens des enfants et de leurs familles. Un coup d’arrêt sera porté à la mobilisation partenariale qui les conduit.

A cela s’ajoute la confusion résultant des annonces souvent discordantes faites par les différents représentants de l’Etat dans les régions et les départements concernant l’avenir et les modalités de conduite et de gestion des PRE. Rarement écrites, ou confirmées, celles-ci créent beaucoup d’inquiétude pour les acteurs engagés dans ce programme. L’absence de référence au PRE lors de la présentation du deuxième volet de la dynamique « Espoir banlieues » accentue également ces interrogations et ne manquera pas de générer un effet contre-productif sur les fragiles dynamiques qui portent les PRE.

Aussi, les questions pour lesquelles nous souhaiterions des réponses claires et précises de votre part sont les suivantes :

– Y aura-t-il une suite au programme de réussite éducative pour les années à venir?

– Y aura t-il une communication officielle de votre part sur ce point dans les jours à venir?

– Quels seront les moyens attribués aux PRE pour les mois et années à venir?

– Quelles seront les conditions de réalisation des PRE?

– Quelles seront les modalités de conduite et de gestion des PRE?

– Quel sera le calendrier d’élaboration des prochains avenants et conventions entre l’Etat et les structures porteuses des PRE?

– Quel avenir pour les IRE ne rentrant pas dans le cadre des Internats d’excellence (et pour lesquels les procédures d’admission pour l’année 2009/2010 sont déjà effective ou en cours)?

Nous ne pouvons qu’insister sur l’urgence d’obtenir ces réponses et sommes pleinement disponibles pour évoquer ces points avec vous et vos collaborateurs.

Dans l’attente des suites que vous voudrez bien réserver à ce courrier, je vous prie d’agréer, Madame La Secrétaire d’Etat, l’expression de ma considération respectueuse.

Frédéric BOURTHOUMIEU

Président de l’ANARE

Téléchargez le Courrier adressé à Madame Fadela Amara

Téléchargez la Réponse de Madame Fadela Amara

Téléchargez le Compte rendu de la rencontre avec Madame Fadela Amara

Courrier adressé au Ministre de la ville

le 16 février 2011

Monsieur le Ministre,

L’Association Nationale des Acteurs de la Réussite Educative « (anaré) fédère depuis janvier 2008 un réseau de professionnels de l’Education. Un grand nombre d’entres eux sont engagés dans la mise en oeuvre des Projets de Réussite Educative, d’autres en sont les partenaires directs ou indirects.

Depuis 3 ans, l’anaré se donne comme objectif :

– de positionner la réussite éducative au coeur des politiques éducatives locales,

– de proposer un espace de mutualisation et d’échange dans une posture de co-construction,

– d’accompagner et de nourrir la réflexion des acteurs des dispositifs éducatifs sur les questions éthiques et déontologiques.

Notre conviction est que les parcours individuels et personnalisés qui sont le fondement des PRE favorisent la réalisation de trajectoires de réussite pour les enfants et les jeunes bénéficiaires.

Notre posture dans le cadre de nos interventions est que les parents, non professionnels de l’enfance, sont toujours les premiers éducateurs des enfants. Ils sont une ressource pour les professionnels dans la mesure où « ils ont beaucoup cherché et ont donc beaucoup appris ». Les professionnels se situent donc en accompagnement des parents, à leurs côtés.

Pour nous qui travaillons chaque jour à l’accompagnement de ces familles, pour lesquelles les difficultés sont nombreuses, nous nous permettons de penser qu’un soutien au quotidien mais aussi dans la durée et leur permettant de consolider leurs compétences parentales, sera le seul garant de la restauration de leur confiance en eux, afin qu’ils relèvent la tête et participent en tant que citoyen au bien commun en éduquant leurs enfants, les Citoyens de Demain.

Cependant, si notre conviction nous permet de travailler chaque jour à leurs côtés, il parait nécessaire que nous disposions des moyens nous permettant la régularité, la disponibilité et la persévérance qu’ils sont en droit d’attendre du reste de la société, mais plus encore des personnes investies d’une mission d’accompagnement, d’une mission de service public.

C’est afin de pouvoir évoquer ces sujets au travers notamment du devenir de la Politique de la Ville et singulièrement, des Programmes de Réussite Educative que nous sollicitons un rendez vous.

En outre, nous souhaiterions étudier avec vous la possibilité de votre venue lors de notre 5ème rencontre nationale des acteurs de la réussite éducative que nous co-organisons avec la ville de Lyon et le soutien de l’Acsé le 24 mai 2011 prochain.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous prie d’agréer Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

Frédéric Bourthoumieu

Président de l’anaré

Téléchargez le Courrier au Ministre de la ville

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031